Mesures Covid-19 : Christian Estrosi veut frapper plus fort, beaucoup plus fort

Pour faire face à la résurgence de la pandémie, Christian Estrosi, président de la Métropole, envisage de renforcer les mesures dès ce soir (50% de personnel municipal en télétravail, demande de fermeture des universités…) et de durcir de nouveau dans 8 jours si nous ne repassons pas sous le seuil de 150/100.000 habitants (reconfinement économique, confinement total le week-end…).

Si le département est sanctionné par un couvre-feu, c’est parce que nous avons malheureusement dépassé le seuil d’alerte et que les hospitalisations augmentent. Partant de ce principe, Christian Estrosi, président de la Métropole et maire de Nice veux que cette semaine l’on puisse se donner une chance de résister encore plus et de ramener le taux d’incidence en dessous de 150 /100 000 habitants. Dans un communiqué, il affirme qu'il ne tergiverserait pas face à cette nouvelle vague.

"La Police Municipale sera présente partout pour s’assurer du respect des mesures et sanctionnera lourdement en cas de non-respect des celles-ci" écrit-il. Et d'ajouter qu'après avoir consulté un certain nombre d’acteurs,il décidé d’aller plus loin. Voici les mesures qu'il annonce dans l'immédiat et celles qu'il compte prendre si l'on ne descend pas sous la barre du taux d'incidence de 150.

"Dès ce soir : 

  • 50% du personnel de la Ville de Nice et de la Métropole Nice Côte d’Azur en télétravail. J’appelle toutes les autres institutions et entreprises à faire de même ;
  • Renouvellement de la consigne de bienveillance vis-à-vis des personnels vulnérables (au-delà du décret d’août 2020) : mise en autorisation spéciale d’absence quand le télétravail n’est pas possible ;
  • Courrier au Recteur délégué à l'enseignement supérieur pour demander la fermeture des universités ;
  • Continuité de l’accompagnement des personnes inscrites au fichier des personnes vulnérables du CCAS de Nice.

Si sous 8 jours, nous ne repassons pas sous le seuil de 150/100.000 habitants, je proposerai des mesures supplémentaires :

  • Mise en œuvre d’un reconfinement économique,
  • Confinement total le week-end,
  • Demander au Préfet (prérogatives du décret du 16 octobre 2020 art. 50) de fermer certains commerces non indispensables à la vie de la nation,
  • Fermeture de certains établissements sportifs et culturels,
  • Marchés plus réglementés,
  • Réouverture de places en hôtel pour accueillir des Covid-19 en isolement.

A destination des populations les plus fragiles ou précaires :

  • Relancer la campagne d’affichage et de pied d’immeuble ou d’ascenseurs pour appeler les voisins et les familles à la solidarité : identifier les personnes isolées, faire leurs courses, besoins de médicaments etc.
  • Réactiver la plateforme téléphonique (04 97 13 56.00) pour l’orientation des Niçois : accès aux tests, dispositifs d’accompagnement des plus fragiles, etc.
  • Mettre à la disposition des associations caritatives les denrées et vêtements surabondants issus des dons pour les vallées".

Ajouter un commentaire